AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 comment faire une recherche documentaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mouette



Nombre de messages : 61
Localisation : casa/berrechid
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: comment faire une recherche documentaire   Dim 26 Oct - 17:38

L’I.S.T.I.C.G. / Berrechid

Module de communication

Formateur : H. KARAMA



La recherche documentaire :

ü Savoir rassembler l’information nécessaire

ü Prendre des notes






Qu'est-ce que la « recherche » ?

Chercher, ce n'est pas collectionner tous les documents en rapport avec tel ou tel sujet, pas plus que lire entièrement (ou recopier…) un unique ouvrage au titre particulièrement évocateur.

Chercher, c'est se mettre pour quelques heures ou quelques semaines dans la peau d'un véritable chercheur.

Que fait un véritable chercheur ?

Un véritable chercheur a un problème à résoudre (c'est son sujet).

Son problème se pose sous la forme d'un certain nombre de questions préalables, qui découlent naturellement de l'énoncé du sujet, et à partir desquelles il va pouvoir commencer à réfléchir.

Il dégage alors plusieurs pistes de recherche, qui lui permettent d'explorer globalement son sujet et de rassembler différentes sources d'information.

Une fois qu'il a élaboré une vue d'ensemble du problème qu'il s'est donné à résoudre, il peut commencer à exploiter les sources d'information trouvées.

Je me remue les méninges (que sais-je sur le sujet?)

Le but de cette étape est de découvrir ce que recouvre mon sujet, quels en sont les différents aspects. Il s'agit de dégager plusieurs pistes de recherche, afin de pouvoir choisir celles qui me paraissent les plus importantes et qui deviendront les futurs axes de mon travail.

La première source d'information à interroger, c'est moi-même. Qu'est-ce que je sais sur le sujet ?

Questionner systématiquement ses connaissances s'appelle faire un « remue-méninges ». C'est une étape importante dont le but est de faire émerger un maximum d'idées différentes. Il est encore plus efficace de faire ce « remue-méninges » à plusieurs, lorsque c'est possible.

Pour m'aider, je me pose les questions suivantes : qui ? quoi ? quand ? où ? comment ? pourquoi ?

Je me demande aussi si j'ai déjà lu un livre ou une revue, vu un film ou visité une exposition dont le thème serait proche du sujet que je dois traiter.

Surtout, je ne me censure pas et j'écris tout ce à quoi je pense, sans ordre ni structure : je retravaillerai cette première liste d’idées par la suite.

J'ordonne mes idées

Les résultats d'un « remue-méninges » sont rarement parfaitement ordonnés. Il s'agit alors d'ordonner ces premières idées : — en éliminant ce qui apparaît plusieurs fois

a) En éliminant ce qui s'éloigne trop du sujet

b) En réécrivant mes idées et mes questions de façon à les clarifier

c) En ordonnant mes idées et mes questions de façon logique (en rassemblant les idées comparables, puis en les classant par ordre d'importance)

Je peux ainsi modifier ma fiche directrice à l'aide des résultats de mon « remue-méninges ».

Je sélectionne des sources pertinentes d'information

Lorsque j'ai dégagé un certain nombre de pistes de recherche et établi une première liste de mots-clés, je peux commencer à rassembler des sources de documentation en bibliothèque ou sur Internet.

Il faudra prévoir de pouvoir revenir, d'abord pour exploiter les documents sélectionnés, puis éventuellement pour vérifier certaines informations lorsque le travail sera plus avancé. C'est pour cela qu'il est très important de noter les références exactes des documents trouvés (y compris leur emplacement dans la bibliothèque ou sur le WEB), de façon à ne pas perdre de temps en recherches inutiles les fois suivantes.







J'élabore une vue d'ensemble et je rédige un plan provisoire

Les lectures rapides effectuées doivent m'avoir permis de bien comprendre mon sujet et ses différents aspects. Pour donner une image de cette progression, je peux imaginer par exemple que je suis en train de grimper en haut d'une colline imaginaire, et que je vois se dessiner autour de moi le « paysage » de mon sujet.

Je peux maintenant choisir d'orienter plus particulièrement mes lectures sur tel ou tel aspect du sujet, en fonction de ce qui me paraît le plus pertinent. Je modifie donc encore une fois ma fiche directrice en fonction de l'angle choisi.

J'ai maintenant une idée claire de la façon dont je vais répondre au sujet (où je vais) et des sources que je vais utiliser (comment j'y vais). Je peux donc rédiger mon plan provisoire.

J’exploite les sources sélectionnées

Exploiter ses sources, c'est choisir les passages les plus pertinents des documents sélectionnés, les lire attentivement, et en extraire les informations essentielles.

C'est aussi, en permanence, se demander si les notes prises : — sont pertinentes (c'est-à-dire qu'elles correspondent bien au sujet)

— apportent à chaque fois quelque chose de nouveau à la compréhension du sujet (c'est-à-dire qu'elles ne se répètent pas, n'entrent pas en contradiction avec des notes déjà prises, auquel cas il faudra se demander pourquoi).

Exploiter ses sources, ce n'est donc ni recopier, ni résumer, ni paraphraser, mais prendre des notes personnelles qui ne cessent de questionner et de confronter les documents sélectionnés.



La prise de notes



Prendre des notes c’est l’activité qui consiste à saisir l’information au cours d’une communication orale ou écrite (souvent par manque de temps) en vue d’en faire un traitement ultérieur. La prise de note est un intermédiaire c’est un matériau de base pour produire un écrit (note, compte rendu, rapport…) ou réaliser une production orale (exposé).

Ø La prise de notes peut se faire à partir d’informations :

a) Internes issues du patron, des collègues…..

b) Externes issues des clients, des fournisseurs….

Ø Les informations peuvent être transmises :

a) Par écrit, sur papier ou projetées sur écran ;

b) Par oral, en face à face ou par téléphone ;

Ø Dans chacun des cas l’information sera :

a) Reprise par la prise de notes,

b) Traitée c’est à dire synthétiser et retranscrite, rediffusée, transmise à quelqu’un.

Or, pour prendre des notes, on doit adopter un système de repérage simple. Les notes doivent cerner l’essentiel du texte ; elles doivent être néanmoins aussi brèves que possible, non rédigées pour gagner du temps et de l’espace ; on peut même utiliser des abréviations. (Un système d’abréviations est toujours utile, mais pour qu’il soit opérant et lisible, il doit rester permanent dans tous les écrits, c.à.d, il ne faut pas improviser à chaque travail une abréviation particulière.)

Ce pendant, il faut sélectionner les informations les plus importantes, effacer les déterminants ; les pronoms et utiliser les signes.(voir copie )



Critères pour évaluer la prise de notes :



Ø Noter de manière lisible

Ø Comprendre, analyser, sélectionner, puis rédiger l’important

Ø Savoir repérer les mots-clefs, ordonner puis placer.

Ø Pouvoir lire ses notes après leur rédaction et les reformuler proprement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
comment faire une recherche documentaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment faire pour voir les images sur le forum.
» Découpage et illustration, comment faire ?
» [Recherche] Comment faire du Stop Motion
» [AIDE] Batterie qui se decharge super vite, comment faire ?
» Comment faire une fiche de lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Education :: Communication-
Sauter vers: